LE CONSERVATOIRE EN DANGER

publié le 21 mai 2015 à 09:17 par Marc Foster   [ mis à jour : 21 mai 2015 à 09:17 ]

Depuis de trop nombreuses années, la question des locaux est au centre des dysfonctionnements du Conservatoire dont la capacité d’accueil et les infrastructures ne répondent plus aux besoins.

Au fil des années, pour parer au plus pressé, de nouveaux lieux ont accueilli les enseignements du Conservatoire, sur des sites parfois éloignés. Cette gestion au coup par coup, s’est effectuée au détriment de la qualité des enseignements sans cesse soumis à des contraintes logistiques, et bien évidemment au détriment des professeurs et des élèves.

Ci-dessous quelques uns des problèmes majeurs:

·       Les grands élèves ne peuvent ni répéter ni se produire faute de salles

·       Les classes d’ensembles sont obligées de se scinder, les salles de répétitions n’ayant pas la jauge suffisante

·       Les bâtiments sont vétustes, trop exigus, ne répondent pas aux normes de sécurité

·       Absence de salle d’étude, de  médiathèque pour accueillir les élèves amenés à passer de longues heures dans les locaux, absence d’auditorium

·       Les personnes en situation de handicap ne peuvent pas accéder à l’enseignement du conservatoire

·       Moyens de communication totalement inadaptés

 

Ces dernières années l’achat d’un nouveau lieu pour le Conservatoire était à l’ordre du jour.

Le site de l’EAI avait été envisagé, mais le projet a été annulé par la nouvelle équipe de la Métropole. Un nouveau lieu est envisagé, il est question de l’ancienne maternité à Boutonnet (avenue du professeur Grasset). Nous nous interrogeons sur la priorité que donne la Métropole à cette réalisation.

Le départ de M. Dekyndt pour Toulouse et maintenant celui de M. Périn pour Nancy renforce encore nos inquiétudes quant au devenir de notre conservatoire.

Si nous n’obtenons pas rapidement de nouveaux locaux, serons nous en mesure de remplir le cahier des charges des Conservatoires à Rayonnement Régional effectif en octobre 2015 ?

Où logerons nous les nouveaux départements (danse jazz, musique ancienne, Art dramatique) indispensables au maintien du statut de CRR ?

 

Parents, mobilisez vous  pour que le Conservatoire se développe dans des structures adaptées à la qualité des enseignements artistiques. Sur les 43 CRR en France celui de Montpellier est l’un des moins bien doté alors que Montpellier est la 8éme ville de France.

 Finies les promesses, il est temps de réagir, nous attendons un engagement ferme sur le nouveau projet d’un établissement digne de son statut de CRR.

 

apeconservatoire@free.fr

04 67 52 35 07/ 06 80 76 69 51

 

Lien pour la pétition sur Internet :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/petition_54f62610c504a/?preview=live

Comments